Archives : mars 30, 2021

Érection involontaire : découvrez tout ce qu’il faut savoir !

Si d’habitude, l’érection survient à la suite d’un désir ou d’une stimulation sexuelle, il peut vous arriver d’avoir une érection involontaire et inopinée. C’est-à-dire, l’érection se passe de façon incontrôlable. Si certaines manifestations de l’érection involontaire sont bénignes, d’autres peuvent cacher des problèmes plus graves. Sans plus attendre, découvrons ensemble tout ce que vous devez savoir sur l’érection involontaire !

érection involontaire douloureuse

Les différents types d’érection non souhaitée

D’abord, il semble important de définir le mécanisme de base de l’érection. En effet, lorsque vous êtes stimulé par une excitation sexuelle, votre cerveau transmet un signal aux nerfs responsables de l’érection dans la verge. Ces nerfs sont reliés aux corps caverneux de votre pénis. Ce qui va provoquer un afflux sanguin provoquant le gonflage de la verge et donc l’érection.

Or, dans certaines situations et/ou à un certain moment donné, il arrive souvent que vous ayez de l’érection sans désir sexuel. En voici quelques exemples :

L’érection nocturne

Ce type d’érection involontaire est tout à fait naturel. L’érection se passe pendant le sommeil paradoxal. Il s’agit ici d’une réaction de votre corps pour bien oxygéner les corps caverneux de votre appareil génital afin de les maintenir élastiques. L’érection nocturne peut survenir ou non à la suite d’un rêve érotique, mais dans tous les cas, elle est sans danger pour votre sexualité et pour votre santé en général.

L’érection matinale

Là aussi, on peut parler d’une érection inopinée, car les réflexes érectiles ont lieu sans qu’il y ait une stimulation sexuelle. En effet, c’est l’érection nocturne qui a perduré parce que vous étiez réveillé pendant la phase de sommeil paradoxal. Ainsi, l’érection matinale est également naturelle. Il n’y a pas de quoi vous inquiéter.

L’érection liée au contact physique

Certains hommes peuvent également avoir une érection lorsqu’on leur touche une partie du corps par inadvertance. C’est-à-dire : le contact physique a déclenché l’érection, même sans désir sexuel de la part de l’homme concerné. Par ailleurs, c’est souvent le cas lors d’un massage, mais la plupart des hommes n’osent pas en parler par peur ou par honte. Messieurs, si ça vous est déjà arrivé, rassurez-vous : vous êtes en bonne santé.

L’érection anormale ou le priapisme

C’est ce type d’érection involontaire qui doit vous inquiéter. Il s’agit d’une érection prolongée et douloureuse qui exige une urgence urologique. Au pire des cas, cela pourrait vous conduire à une dysfonction érectile définitive.

Quand faut-il s’inquiéter lorsqu’on a de l’érection involontaire ?

Comme énoncé plus haut, c’est l’érection involontaire de plus de 4 heures qui doit vous inquiéter. Scientifiquement, on l’appelle « priapisme ». Dans cet état d’érection, le sang est bloqué dans les corps caverneux de la verge.

En principe, le priapisme n’est pas provoqué par un désir sexuel, ni par une excitation. C’est plutôt une pathologie qui a lieu en dehors d’un rapport sexuel. En outre, il convient de distinguer 3 formes de priapisme :

Le priapisme veineux

Messieurs, il s’agit ici de la forme de priapisme la plus courante et la plus dangereuse. On l’appelle également « priapisme à bas débit » ou encore « priapisme ischémique ». Par ailleurs, la douleur engendrée par cette érection inopinée ne vous permet pas d’avoir une relation sexuelle.

Ce type d’érection involontaire peut survenir à la suite d’une prise de certaines drogues (cannabis), de certains médicaments psychotropes (anti-dépresseurs, hypnotiques, anxiolytiques, neuroleptiques, psychodysleptiques) et de certains médicaments alpha-bloquants.

En outre, le priapisme veineux peut apparaître à la suite d’un traitement du cancer de la prostatede la vessie ou encore du rectum, notamment le traitement par injection intra caverneuse.

Si le priapisme ischémique n’est pas pris en charge à temps (dans les 3 ou 4 heures), il peut causer une nécrose des cellules des cors caverneux de votre pénis faute d’oxygène. Ce qui pourrait engendrer une impuissance masculine irréversible et donc définitive.

Ainsi, le traitement est d’abord médical avec une ponction évacuatrice du sang et une injection d’alphastimulants dans les corps caverneux. Le sang évacué est très épais et de couleur noire. Si ce traitement d’urgence échoue, le traitement doit être chirurgical. Dans ce cas, l’on va créer un shunt cavernospongieux entre le gland et les corps caverneux du pénis.

Le priapisme artériel

Appelé également « priapisme à haut débit », le priapisme artériel ne nécessite pas d’urgence urologique, ni chirurgicale. L’activité sexuelle est conservée parce que ce type de pathologie a la caractéristique d’être peu ou pas douloureuse.

En effet, le priapisme artériel est souvent dû à un traumatisme à la base de la verge ou au niveau du périnée. Vous pouvez l’observer souvent chez les enfants lorsqu’ils apprennent à jouer au vélo et reçoivent un coup de la barre centrale du vélo à la base de la verge. Autre exemple, vous pouvez aussi le constater chez les jeunes adultes lorsqu’ils reçoivent un coup de pied au niveau du périnée lors d’un match de foot-ball par exemple.

Dans tous les cas, une fistule traumatique se forme entre la verge et les corps caverneux. Ce qui va créer une érection incomplète qui est, rappelons-le, peu ou pas douloureuse. Cependant, cette érection involontaire s’installe en quelques jours ou en quelques semaines. Pour le diagnostic, une échographie peut s’avérer utile.

Le priapisme chronique intermittent

Le priapisme chronique intermittent est souvent dû à la drépanocytose. Cette dernière qui est une maladie des globules rouges. Elle peut provoquer une érection involontaire chronique et souvent nocturne. À la longue, cette forme de priapisme peut provoquer le priapisme veineux.

En effet, le priapisme chronique intermittent ne dure qu’environ 2 à 4 heures. Dans la plupart des cas, les maladies hématologiques et certaines maladies neurologiques peuvent causer la récidive. Du coup, il est conseillé de ne pas sous-estimer cette pathologie.

Pour éviter le caractère récidive du priapisme, on utilise généralement le traitement anti-androgénique. L’objectif est de réduire le taux de testostérone plasmatique à moins de 10% de la normale.

Qui peut souffrir du priapisme ?

érection involontaire

Il convient de noter que tous les hommes et toutes les tranches d’âge peuvent être concernés par l’érection involontaire anormale.

Rappelons-le : le priapisme artériel touche généralement les enfants et les jeunes adultes. Tandis que le priapisme veineux concerne souvent les hommes de plus de 60 ans. A cet âge, les risques de cancer de la prostate sont majeurs. En ce qui concerne le priapisme lié à la drépanocytose, il touche souvent les jeunes de 15 à 30 ans.

Par ailleurs, sachez qu’un homme peut connaître plusieurs épisodes de priapisme. Si l’origine de la pathologie est traumatique, vous ne souffrez du priapisme qu’une seule fois. Cependant, la pathologie est récidivante en cas de priapisme chronique ou de priapisme veineux.

Tout cela pour vous dire qu’il est important d’obtenir une consultation médicale pour identifier l’origine de votre érection involontaire, surtout si elle perdure pendant plus de 4 heures. L’objectif du traitement est de mettre fin à l’érection involontaire, de trouver l’origine du priapisme et surtout d’éviter toute éventuelle récidive.

Érection involontaire : Est-ce vraiment grave ? Conclusion

Pour terminer, le fait de ne pas pouvoir maîtriser son érection suite à une stimulation sexuelle est synonyme du bon fonctionnement de votre corps. N’ayez pas honte de vos érections ! Toutefois, si l’érection apparait sans que vous n’ayez ni désir, ni excitation sexuelle, c’est le signe qui doit vous alerter. Si l’érection est persistante (plus de 4 heures), douloureuse ou non, n’hésitez pas à consulter un médecin rien que pour le diagnostic. Une érection involontaire anormale non prise en charge peut causer une dysfonction érectile irréversible.


Existe-t-il une solution au manque de désir sexuel ?

Cette fois-ci, nous allons parler du manque du désir sexuel. Dans le domaine médical, on l’appelle désir sexuel hypoactif (DSH). En effet, le fait qu’un homme doit être toujours prêt pour faire un rapport sexuel est un véritable cliché. Et pourtant Messieurs, comme les femmes, vous pouvez également avoir un manque, voire une absence de libido. Comment expliquer cette période de baisse et existe-t-il une solution au manque de désir sexuel ? Le point !

Libido en berne : comment l’expliquer ?

solution au manque de désir sexuel

D’après les statistiques, 1 à 15 % de la gent masculine souffrirait d’un manque, voire d’une absence d’appétit sexuel. En effet, le désir sexuel et sa réponse physique (érection, éjaculation) sont étroitement liés. Et ensemble, ils forment ce que l’on appelle couramment « la libido masculine ».

La bonne nouvelle, c’est que la baisse du désir sexuel, ça arrive à tout le monde. Vous n’êtes pas le seul concerné. Il arrive parfois qu’on ait un peu moins envie. Et pourtant, lorsque le manque d’appétit sexuel devient trop fréquent et s’installe dans la durée, il est vivement recommandé d’identifier la source principale de votre problème pour pouvoir y remédier.

Les causes psychologiques

C’est souvent la cause la plus fréquente de la baisse de la libido masculine. Elle est la conséquence directe du stress, de la fatigue, d’une image de soi négative, d’une peur de l’échec ou encore des troubles identitaires. Toutefois, ce problème peut également résulter d’un changement ou d’un problème au sein de votre couple. À titre d’exemple, le manque de désir sexuel masculin peut provenir de la naissance d’un bébé, de la routine sexuelle qui s’installe et bien d’autres encore.

En principe, cette baisse de libido d’ordre psychologique n’a rien de grave. Il vous suffit de faire un peu de repos et d’avoir une bonne hygiène de vie pour pouvoir retrouver vos capacités sexuelles. Vous pouvez également dialoguer avec votre partenaire pour régler le problème. Si nécessaire, faites-vous accompagner par un professionnel tel qu’un sexologue.

Les troubles hormonaux

La baisse ou l’absence de désir sexuel chez l’homme peut être d’ordre hormonal. Pour information ou pour rappel, l’hormone responsable de la libido masculine est la testostérone. Donc, lorsque le taux de testostérone est en baisse, cela peut causer une perte de désir. D’ailleurs, c’est ce qui explique le manque d’appétit sexuel chez les hommes âgés. Toutefois, d’autres facteurs toxiques peuvent causer le manque de désir sexuel chez l’homme (consommation de tabac, d’alcool ou de drogues). Aussi, le manque d’activité physique, la mauvaise alimentation et bien d’autres facteurs peuvent avoir un impact négatif sur ce taux de testostérone.

La solution au manque de désir sexuel d’origine hormonale, c’est d’avoir une bonne hygiène de vie. Il est vivement recommandé de manger équilibré, de faire du sport et de bien dormir. N’hésitez pas non plus à consulter un médecin si la baisse de libido dure dans le temps. Il pourrait vous prescrire, si nécessaire, un traitement hormonal pour rééquilibrer votre taux de testostérone.

Les origines médicales

Le désir sexuel hypoactif (DSH) peut provenir d’un problème médical. Cela peut être lié à l’obésité, au diabète ou encore à la prise de certains médicaments antidépresseurs ou anticancéreux. En outre, la baisse de la libido masculine peut résulter d’un autre trouble sexuel. Un cas de figure très fréquent : l’homme souffre d’une éjaculation précoce et il a moins envie de faire l’amour au risque de décevoir son partenaire.

Dans tous les cas, il est recommandé de consulter un professionnel de santé pour identifier les sources de votre problème et vous prescrire un traitement adapté à votre trouble sexuel.

Solution au manque de désir sexuel : ne pas agir seul !

Comme vous pouvez l’apercevoir, il n’y a qu’une seule solution au manque de désir sexuel : NE JAMAIS AGIR SEUL ! Bien que les origines du désir sexuel hypoactif (DSH) soient nombreuses, elles sont souvent liées. C’est-à-dire, un problème peut entraîner un autre.

Néanmoins, si votre baisse du désir sexuel apparait de manière occasionnelle, vous pouvez d’abord tenter seul les méthodes ci-dessous :

Avoir une hygiène de vie saine

Pour avoir une vie sexuelle épanouie, il faut avoir une bonne hygiène de vie. Ainsi, vous devez adopter une alimentation saine et équilibrée pour booster la production de testostérone dans votre organisme. N’hésitez pas non plus à consommer des aliments aphrodisiaques naturels.

Vous pouvez également pratiquer des activités physiques régulières afin d’éviter le stress et de gagner en confiance en soi au lit. Aussi, faites attention au coup de fatigue. Soyez organisé dans votre emploi de temps et ayez toujours de bonnes nuits de sommeil.

Par ailleurs, il est conseillé d’éviter l’excès d’alcool, de tabac ou de drogue. Ces substances toxiques ont non seulement des effets néfastes sur la santé, mais surtout sur la sexualité masculine. Sur le long terme, vous risquerez de voir vos capacités sexuelles diminuer. Pire encore, cela peut entrainer l’infertilité.

Se consacrer du temps pour soi

Pour prétendre avoir une vie de couple épanouie et surtout, pour éviter la baisse de désir sexuel, il est important de vous accorder régulièrement des temps de pause pour vous seul. D’ailleurs, cette astuce est également valable pour votre partenaire.

Cela vous permet de décompresser, de prendre soin de vous et de faire les choses qui vous plaisent. Mais le plus important, c’est le fait que vous serez plus susceptible d’avoir une forte libido lors des retrouvailles avec votre partenaire. Et pour cause, lors de cette période de pause, il va y avoir un « manque » dans votre vie. Et les hommes ont tendance à désirer ce qui leur manque.

Éviter la routine

S’il y a une vraie solution au manque de désir sexuel, c’est vraiment le fait d’éviter la monotonie. Et c’est à la fois bénéfique pour votre libido, mais aussi pour votre vie de couple. Messieurs, ayez l’initiative de pimenter votre vie sexuelle en changeant d’endroit (escapade en amoureux, dîner aux chandelles, week-end improvisé…).

Vous pouvez également surprendre votre partenaire en réalisant ses fantasmes sexuels, en changeant les rôles ou les positions sexuelles ou encore en utilisant des accessoires comme des gels de massage, des jouets intimes, etc. C’est vous qui voyez ce qui peut convenir à votre partenaire. Tout ça pour vous dire qu’il existe de nombreuses façons d’éviter que la routine sexuelle s’installe dans votre vie de couple.

Pour plus de conseils, vous pouvez lire notre article sur le « Top 5 astuces pour satisfaire une femme au lit ».

Consommer des compléments alimentaires

Il existe aujourd’hui des compléments alimentaires dédiés à la perte de libido masculine. Nous pouvons par exemple vous recommander Eron Plus ou Viasil. Ces stimulants sexuels peuvent apporter à votre organisme les nutriments nécessaires pour booster votre vitalité. La seule règle à respecter, c’est de demander l’avis d’un professionnel de santé avant d’essayer de prendre des compléments alimentaires.

Si malgré vos efforts, le manque de désir sexuel s’installe toujours, il est recommandé de consulter votre médecin traitant. Il pourrait ensuite vous renvoyer vers un professionnel de santé en mesure de vous prescrire un traitement adéquat.

Demander une prise en charge en médecine sexuelle

solution au manque de désir sexuel

Il convient de noter que la prise en charge thérapeutique du désir sexuel hypoactif (DSH) doit être effectuée par un médecin spécialiste de la sexologie.

En principe, vous devez passer une évaluation sexologique seul et par la suite avec votre partenaire. Au cours de ce premier rendez-vous, votre médecin va identifier la nature et l’historique de votre problème sexuel. Il peut vous poser de nombreuses questions autour de votre relation de couple, de votre sentiment identitaire, de votre famille d’origine, etc.

L’objectif de ce diagnostic est d’identifier précisément les causes du manque ou de l’absence de désir sexuel. Les thérapies sexuelles à suivre dépendent entièrement de ce bilan. Cela peut se présenter sous plusieurs formes : thérapie cognitivo-comportementale, thérapie psychodynamique, thérapie psychosexuelle, sexothérapies de couple, etc.

Dans tous les cas, le traitement peut s’étendre sur 3 à 6 sessions et être axé sur la réalité et les mythes sur la sexualité masculine, sur les stratégies pour améliorer la relation de couple, sur les stratégies pour booster la stimulation érotique, et surtout, sur la défocalisation de la pénétration comme la seule activité sexuelle.

Et pour terminer, sachez qu’il n’existe pas encore de traitement pharmacologique spécifique pour résoudre le désir sexuel hypoactif. Voilà pourquoi l’équipe de Zen-Sexe vous propose toujours de ne jamais agir seul en cas de manque ou de perte de libido fréquente, occasionnelle ou qui dure dans le temps. Parlez-en à votre partenaire ! Essayez les méthodes ci-dessus et s’il n’y a pas de changement, n’hésitez pas à consulter un médecin spécialiste en sexologie.


Durer plus longtemps au lit : 3 techniques à proscrire !

[et_pb_section admin_label= »section »] [et_pb_row admin_label= »row »] [et_pb_column type= »4_4″][et_pb_text admin_label= »Text »]

Hello toi ! Bienvenu sur Zen sexe ! On a selectionnés les 3 pires techniques qui permettentde durer (un peu) plus longtemps au lit. Et tout à fait entre nous, il vaut mieux ne jamais les utiliser, ça serait carrément contre productif…

Je vais t’expliquer en détail pourquoi ces 3 techniques ne marchent absolument pas, et surtout comment tu peux remplacer ces techniques par d’autres qui t’aideront.

Technique 1 à éviter :

A l’époque, personnelement quand j’étais au fond du trou et que ma copine ne voulait plus coucher avec moi à cause de mes performances minables, j’ai finalement eu le courage d’en parler à un ami.

Le conseil pourri

On était ensemble à une soirée et sur le rebord de la fenêtre je lui ai tout expliqué. Un instant passa et il me dit : « tu sais c’est pas facile pour tout le monde de tenir longtemps avec sa meuf, mais tu devrais essayer de penser à ta grand mère ! Ca marche plutôt bien ! »

Quel super conseil… Enfin je veux dire quel conseil super pourri ! Ca marche pas du tout ! Du moins pour moi et je pense pour beaucoup d’autres hommes également. Alors ça peu être cool mais ça marche que chez les gens suffisamments relax pour pouvoir penser à autre chose pendant l’act. Donc c’est un peu le serpent qui se mord la queue, moi j’avais beau essayer de penser à ça je n’y arrivais pas c’était impossible, je ressentais trop de sensations ailleurs.

Et c’est normal, essayez de dire un enfant de 8 ans qui en plein fou rire de ne pas rigoler, il va très certainement continuer et surement encore plus fort ! C’est ce qui se passe avec ce conseil, en fait tu es en train de dire à ton cerveau : « pense pas au sexe, pense pas au sexe, pense pas au sexe, pense pas au sexe » et ton cerveau lui comprend et interprête : « pense au sexe, pense au sexe, pense au sexe ! »

Pour durer plus longtemps au lit, Il faut donc reprogrammer son cerveau pour éviter des penser comme tel !

grand mère

Pas si pourri tout compte fait

Alors attention, ce conseil n’est pas totalement à jeter à l’eau ! En fait ils marchent sur un point qui est plutôt efficace. C’est le fait de détourner son attention Sauf que comme on l’a vu précédement, c’est quelque chose d’assez compliqué en pratique. C’est pas facile de changer ses pensées à volonté. Ceci dit il y a quand même quelques trucs qui permettent de détourner l’attention : le regard. Le regard c’est quelque chose qui accompagne la pensée. D’ailleurs quand quelqu’un a un regard flou, un regard vague, ils pensent à autre chose ça se voit dans son regard justement.

Donc ce que tu peux faire à la place de penser à ta grand mère, c’est d’abord d’ouvrir les yeux ! Car beaucoup restent avec les yeux fermés et du coup ils restent dans leurs fantasmes. Il faut se focaliser sur une partie du corps de ta partenaire qui est excitante mais pas trop. Par exemple la partie exitante chez une femme pourra être les seins et celle moins exitante le visage (à titre d’exemple bien entendu). Il va falloir alterné entre ces deux parties que tu auras choisis. Tu peux très bien être fortement excité puis ouvrir les yeux est retomber sous un seuil acceptable. Ca peu réellement te sauver une éjaculation et c’est un traîtement complètement naturel pour durer plus longtemps au lit !

Pour tenir plus longtemps au lit, évite cet technique inutile !

Les produits naturels sont des trucs qu’ils faut savoir prendre avec des pincettes. Et dans ce cas là, ça m’a toujours beaucoup fait rire ! On peu trouver toutes sortes de plantes avec des vertues étrange qui peuvent soigner ton problème de précocité comme par exemple : le Précoce-plant, le Tongkat ali, le Catuaba, le Tribuus Terrestris, ou encore les smoothies à l’Aloé Vera…
Alors attention, je ne suis ps en train de dire que les plantes ne peuvent pas avoir des bienfaits. Elles peuvent aporter des vertues incroyable mais (car il y a toujours un mais), pas pour durer plus longtemps au lit.

Les personnes, les articles ou les fabriquants qui ventent leurs fameus produits miracles inconnus vous offrent rarement des formules magiques. Enfin si, il faut juste y croire très très fort mais dans ce cas celà s’appelle l’effet placebo !

Il existe cependant des solutions qui proviennent d’ingrédients naturels pour durer plus longtemps au lit !

smoothie de plantes

Technique 3 à éviter :

Mettre 2 capotes : c’est l’une des pires idées du 21e siècle. Ca augmente le risque de déchirement des préservatif car ils vont surchauffer à cause de la friction. De plus les senssations sont drastiquement diminués, on ne ressent plus rien… C’est naze. Ca ne vaut pas le coup de faire l’amour si l’on ne ressent plus rien. Pour illustrer, c’est un peu comme si je parlais à quelqu’un avec des boules quiès dans les oreilles. Tu perds vite l’intérêt de la chose.

Les préservatifs anesthésiants pour durer plus longtemps au lit

Parler des préservatifs me fait penser aux capotes spécifiques pour durer plus longtemps. Est-ce qu’elle marchent ?
Et bien oui, un petit peu… Elles contiennent un petit gel anesthésiant qui permet de ressentir moins de sensations et donc d’être moins excité. Indirectement, tu dures plus longtemps au lit. Mais c’est aussi traître, car le gel n’agit pas de suite, il faut attendre plusieurs minutes ce qui induit de garder une érection pendant ce laps de temps, chose parfois compliqué. Et si par malheur tu pers ton érection, n’essaie même pas de le faire revenir, tu ne sentiras plus rien sur ton pénis.

Il faut donc bien gérer le timing sur ce genre de préservatif, ça peu clairement gâcher le moment, ne trouvez-vous pas ? Ca peut être une solution à court terme, si ta copine te menace par exemple de te quitter à cause de la qualité de vos rapports, mais ce n’est pas une solution durable ni souhaitables. D’ailleur, avez-vous penser à la fois ou vous n’en aurez plus ? Vous serez en panique total et incapable d’avoir une érection. (Ou alors vous finirez en 20 secondes, ça sent le vécu vous dites ?)
Tenir plus longtemps au lit est quelque chose qui s’apprend qui prend du temps.

Enfaite, la stratégie gagnante n’est pas forcément de diminuer les stimulations mais de savoir les gérer. Savoir gérer sa propre excitation est vraiment LE trucs à résoudre et à savoir maîtriser ! Mettre des capotes anesthésiante c’est un peu comme toucher ta partenaires avec des gants en caoutchouc… Certe c’est efficace tu seras moins excité, mais est-ce que ça vaut vraiment le coup ? A vous de voir, nous on déconseil !

préservatif anesthésiant

Conclusion

En conclusion, vous l’aurez compris, ces trois techniques sont réelement à proscrire. Elles risques plus de vous désavantager que de vous apporter de vraies solutions. Pensez plutôt à des parties moins exitantes sur le corps de votre partenaire, n’utilisez des plantes qu’aux vertues vérifiés et consultez un medecin sur celles ci. Enfin préférez une vraie thérapie sexo-fonctionnelle plutôt cercle vicieux aux goûts de préservatifs anesthésiants. Et surtout : jamais 2 capotes l’une sur l’autre !

La thérapie sexo-fonctionnelle est inventé par le très reconnu sexologue Pascal de Sutter. Il a notamment créer un coaching efficace et adapté en vidéo pour se débarasser définitivement de l’éjaculation prématurée. Zen-sexe a réussi à dégotter pour vous un code promotionnel valable pour les 50 premiers inscrits. Cliquez en dessous pour accéder à l’offre utilisez le code promo : ZEN

[/et_pb_text][/et_pb_column] [/et_pb_row] [/et_pb_section]

Avis sur Pascal De Sutter, le sexologue et psychologue belge !

Voulez-vous avoir notre avis sur Pascal De Sutter ? De nos jours, la majorité des couples ont des difficultés sexuelles. Chez l’homme, il s’agit plus particulièrement du problème d’éjaculation trop tôt. Depuis toujours, la sexualité est jugée comme étant un sujet tabou. Nombreux sont ceux et celles qui hésitent à en parler. Cependant, pour avoir une sexualité épanouie, la meilleure solution serait de faire appel à un sexologue

C’est pour cette raison que nous allons vous parler de Pascal De Sutter, l’un des pères fondateurs de la thérapie permettant de vaincre l’éjaculation prématurée et durer plus longtemps au lit. Vous l’avez sûrement reconnu dans l’émission « Mariés au premier regard » sur M6 et sur RTL TVI. En plus d’être médecin sexologue, il est également psychologue, conférencier et écrivain. Découvrez donc notre avis sur Pascal De Sutter.

Qui est Pascal De Sutter ?

avis sur Pascal Sutter

Avant de vous donner notre avis sur Pascal De Sutter, il semble important de le présenter brièvement. En effet, c’est l’un des meilleurs sexologues francophones de tous les temps. Ayant suivi ses études secondaires à Auderghem, il a obtenu la majorité de ses diplômes à l’université catholique de Louvain en Belgique. En effet, ce docteur en psychologie est aussi titulaire d’un diplôme universitaire de master en science de la famille et de la sexualité et de master en psychologie et sciences de l’éducation.  

Actuellement, il enseigne à la faculté de psychologie et codirecteur du Certificat en sexologie clinique au sein de cette université. Il est aussi chef de service de l’unité de sexologie à l’hôpital. Il a contribué à la thérapie sexo fonctionnelle, un traitement permettant un meilleur contrôle de l’éjaculation. Pascal De Sutter dispose également de son propre site internet. Vous trouverez sur ce site toutes les actualités lui concernant, ses coordonnées, ses prestations, etc. 

Il vous propose entre autres un coaching individuel, un coaching de groupe, une formation en ligne, des livres, etc. Il a écrit une bonne dizaine de livres, dont « la mécanique sexuelle des hommes », « Dieu aime le sexe », « la sexualité des gens heureux », etc. Dans son livre intitulé « Les douze lois universelles du bonheur amoureux et sexuel », il vous donne les clés pour avoir un meilleur épanouissement sexuel. 

Cependant, pour fonctionner correctement avec sa partenaire, un homme devra avoir les bonnes compétences pour soi-même. C’est la raison pour laquelle il a décidé d’écrire d’autres livres permettant de traiter l’éjaculation précoce pour faire durer le plaisir. Pascal De Sutter, c’est également un homme ayant un état d’esprit gagnant. C’est d’ailleurs ce qui lui a permis de toujours évoluer et d’être là où il est actuellement. Il vous conseille ainsi d’être toujours optimiste, quel que soit votre apparence physique ou votre âge pour être un bon amant. 

Avec son expertise, il est souvent invité comme conférencier dans de nombreux pays (Europe, Afrique, Amérique, etc.). Il est aussi régulièrement invité en tant qu’expert en sexualité dans de nombreuses émissions TV comme « Mariés au premier regard » sur M6 et sur RTL TVI par exemple. Si vous voulez rapidement notre avis sur pascal De Sutter, c’est une personne cultivée et qui dispose de beaucoup d’expérience dans le domaine de la sexualité

Un sexologue disposant de ses propres méthodes

Pour Pascal De Sutter, la sexologie est un apprentissage. Si vous voulez donner du plaisir à votre partenaire et retarder l’éjaculation, il faudra apprendre à connaitre les moindres recoins de votre corps, mais aussi celle de votre partenaire. Pour espérer réussir, il faudrait avant tout que vous ayez envie de changer. Pour ceux qui souhaitent avoir une éjaculation retardée, il faudrait effectivement suivre le traitement jusqu’à la fin. 

Selon lui, si vous suivez à la lettre ses méthodes, vous ne pourrez que réussir à vaincre vos problèmes sexuels, que ce soit un problème d’éjaculation trop vite, d’érection ou autres. Il existe tout de même de rares cas, comme les problèmes physiologiques et certains types de maladies qui nécessitent des traitements au cas par cas.

Il faudrait également préciser que pour investir dans sa vie sexuelle, il faut du temps, de l’argent et de l’énergie. L’apprentissage ne se fait pas en une journée. Il faudrait même quelque mois pour que le traitement soit efficace. Cependant, 95 % des personnes ayant suivi le traitement de Pascal ont réussi à vaincre leurs problèmes sexuels.

Les clés pour maintenir un certain niveau de séduction dans un couple

Selon Pascal De Sutter, le désir sexuel se crée à partir du manque. En effet, une personne désire ce qu’il ne possède pas encore. Dans son livre intitulé « Les douze lois universelles du bonheur amoureux et sexuel », il aborde le sujet sur la loi de l’acquis. Lorsqu’on possède une chose, on a tendance à le négliger. Dans un couple, surtout s’ils se voient régulièrement, il n’y a pas cette sensation de manque.

Selon lui, il faudrait créer un manque pour maintenir un certain niveau de séduction dans le couple. Il faudrait également préciser que la libido d’une femme est grandement liée à la qualité de sa vie sexuelle. Quand une femme n’a pas de désir, le partenaire est souvent en cause. Il se pourrait en effet que l’homme souffre d’impuissance, d’éjaculation trop rapide, de troubles de l’érection, de troubles sexuels, de troubles du désir, etc.

Pour éveiller le désir chez une femme, il faudrait que vous soyez à la hauteur de ses attentes. En effet, le désir d’une femme est étroitement lié à la qualité de ses orgasmes. Pour cela, l’homme devra tenir suffisamment longtemps et avoir une érection convenable pendant l’acte sexuel. Il faudrait également qu’il suive les bons gestes avec de bons préliminaires pour la satisfaire. Si la femme a eu du plaisir sexuel et réussi à atteindre l’orgasme pendant l’acte, elle aura forcément plus de désir pour son homme.

Les clés pour vaincre le manque de désir selon Pascal De Sutter

D’après certaines études, 20 % des hommes ont un désir sexuel hypoactif. Autrement dit, ces hommes ne ressentent aucune envie d’avoir un rapport sexuel. Et puisqu’ils n’ont pas de désir, ils ne font pas l’amour souvent. Quand ils le font, ils ont tendance à éjaculer vite. Ce qui entraine forcément une baisse du désir au sein du couple. Ce qui est donc un cercle vicieux.

Selon Pascal De Sutter, les hommes ne devraient pas renoncer à faire quelques choses qu’ils aiment, quel que soit le domaine. Tout le monde peut apprendre à faire l’amour ou à pratiquer n’importe quelle activité physique, quel que soit son âge s’il le souhaite vraiment. Pour être heureux, vous ne devrez pas renoncer à quelques choses que vous aimez. 

Vous pourrez choisir d’avoir une vie détachée de la sexualité si c’est votre choix de vie. Cependant, vous ne devrez pas renoncer à avoir des rapports sexuels si vous avez peur de ne pas être à la hauteur. Chez un homme le désir peut également baisser à cause du taux d’hormone féminin qui circule dans l’eau que l’on boit, dans la nature, etc.

Il faudrait effectivement préciser que le désir masculin est en partie lié à la testostérone. La baisse de testostérone peut s’expliquer par notre monde d’aujourd’hui. Auparavant, les hommes étaient nés pour devenir un guerrier, pour chasser, pour diriger, etc. Maintenant, la plupart des hommes ont tendance à se féminiser. 

La place de la pornographie dans la société

Actuellement, presque tous les hommes consomment de la pornographie. Pour Pascal De Sutter, c’est en quelque sorte une arme à double tranchant. Elle peut dans certains cas aider certains hommes à combler le manque de désir sexuel. On trouve effectivement de nombreux fantasmes dans les films érotiques. Mais elle peut aussi être très toxique et avoir des effets secondaires quand elle est mal utilisée. 

Elle pourrait effectivement créer des troubles érectiles, des éjaculations prématurées, des troubles de la sexualité, etc. Cela pourrait également diminuer le désir que vous ressentiez pour votre partenaire. On trouve également des violences sexuelles dans ces films. La pornographie a juste pour fonction d’exciter les hommes. Elle ne montre en aucun cas une sexualité fonctionnelle. Autrement dit, il faudrait la consommer avec modération.

Notre avis sur Pascal De Sutter

L’équipe de Zen Sexe ne peut que vous recommander Pascal De Sutter. Avec son succès, ses talents et son expertise, il dispose de tous les savoir-faire nécessaires pour vous aider à avoir une vie sexuelle plus épanouie. Son principal objectif, c’est de permettre à un maximum de personne d’atteindre le bonheur amoureux et sexuel.

Plus les gens sont heureux et épanouis dans leur vie sexuelle, plus cela permet de maintenir la paix. Toutefois, il faut rappeler que Pascal De Sutter se concentre plutôt sur la qualité de ses prestations que sur le marketing. Sa prestation est parfois assez chère. Cependant, la majorité de ses patients se disent satisfaits de ses services. Alors, n’hésitez pas à prendre rendez-vous !


Comment reprogrammer son cerveau pour vaincre l’éjaculation prématurée ?

Voulez-vous savoir comment reprogrammer son cerveau pour vaincre l’éjaculation prématurée ? Dans le monde où l’on vit actuellement, l’éjaculation précoce est certainement l’un des troubles sexuels masculins les plus fréquents. La plupart des hommes touchés par ce problème ont peur d’en parler, parce qu’ils ont honte. Les causes de ce trouble sexuel peuvent être comportementales, physiques ou psychologiques

Parmi les principaux responsables de l’éjaculation prématurée, nous pouvons distinguer la pornographie. Il existe effectivement plusieurs solutions pour traiter la précocité. Vous pourrez entres autres utiliser un préservatif anesthésiant ou consommer des médicaments à effet retardant. Cependant, ce sont des solutions provisoires et qui peuvent dans certains cas avoir des effets secondaires sur le long terme. 

La meilleure des solutions serait de recourir aux solutions naturelles. En effet, il est possible de vaincre l’éjaculation prématurée en reprogrammant le cerveau. Comment faire alors pour reprogrammer son cerveau ? C’est justement ce dont on va parler dans cet article. Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, voyons d’abord les effets que pourrait avoir la pornographie sur notre corps et notre cerveau.

La pornographie, une arme à double tranchant

vaincre l'éjaculation prématurée

À l’heure actuelle, tout le monde peut avoir accès à une vidéo pornographique que ce soit sur son Smartphone ou sur son ordinateur, du moment que la personne est connectée à internet. En effet, le porno peut à la fois être bénéfique et dangereux. Si vous le consommez avec modération, il pourra certainement vous aider à combler votre manque de désir sexuel et à maintenir une érection convenable. On trouve effectivement de nombreux fantasmes dans les films érotiques.

Cependant, la pornographie peut aussi être très toxique lorsqu’elle est utilisée de la mauvaise façon. En effet, la consommation de porno ne reflète pas la vraie image de la sexualité. La pornographie a été pensée pour nous exciter très rapidement. La surconsommation de pornographie pourrait ainsi provoquer des troubles de la sexualité. À force de regarder ce type de film, votre cerveau s’habituera à voir des femmes au corps de rêve.

Votre corps s’habituera juste à des images parfaites et des sons faussés. De ce fait, lorsque vous serez devant une partenaire réelle, vous risquez parfois d’être déçus, car elle est loin de ressembler à la femme que vous avez vue dans le film. Autrement dit, le porno peut entrainer des troubles de l’érection. Dans la plupart des cas, un homme aura tendance à se masturber de façon mécanique lorsqu’il regarde un porno.

Pour rappel, ce type de masturbation est souvent utilisé par les hommes pour déstresser et pour se soulager rapidement des tensions. En s’habituant à ce genre de plaisir solitaire, son organisme apprendra à atteindre l’orgasme trop rapidement. Le même scénario se produit lorsqu’il a une relation sexuelle avec sa partenaire. Le porno devient ainsi petit à petit la source des problèmes, notamment l’éjaculation précoce. 

En effet, ce type de film familiarise votre organisme à des images d’éjaculation constante et à une excitation beaucoup trop rapide. Il vous habitue à vous concentrer uniquement sur l’éjaculation. Comme si l’objectif était d’éjaculer le plus vite possible. En effet, le sexe ne devrait pas être uniquement des images et des sons excitants. C’est aussi de la chaleur, des sensations, des odeurs et des parfums, etc.

Lorsqu’on fait l’amour, tous nos sens sont en éveil. En d’autres termes, vous devriez utiliser tous vos organes sensoriels pendant l’acte sexuel. C’est-à-dire vos yeux, vos oreilles, votre nez, votre langue et votre peau. Il faudrait aussi rappeler qu’une relation sexuelle n’est pas forcément synonyme de pénétration. Vous pourrez très bien profiter de votre partenaire avec des caresses, des baisers, des massages érotiques, etc. 

Comment vaincre l’éjaculation prématurée en reprogrammant le cerveau ?

Certes, le réflexe éjaculatoire ne peut pas être contrôlé, mais l’excitation l’est en partie. Pour vaincre l’éjaculation précoce en reprogrammant le cerveau, une multitude de solutions s’offrent à vous. Il existe en effet plusieurs techniques pour reprogrammer son cerveau et faire marche arrière sur l’éjaculation prématurée

Supprimez votre addiction au porno

Pour vaincre l’éjaculation précoce en reprogrammant le cerveau, vous pourrez commencer par réduire la consommation de porno. Cela pourra être assez difficile au début si vous vous êtes déjà habitué à regarder quotidiennement ce genre de vidéo. Mais au fil du temps, cela vous aidera à tenir le plus longtemps possible votre éjaculation.

Cependant, sachez que pour s’en sortir de l’addiction au porno, il faut du temps. Pour commencer, il faudra que la volonté vienne de vous-même et pas des autres. Évitez autant que possible de rester tout seul. Vous devrez consacrer le temps que vous utilisez pour regarder du porno à faire d’autres choses. Vous pourrez par exemple faire du sport, voir des amis, lire, etc. 

Pensez à supprimer sur votre ordinateur ou sur votre téléphone les favoris et les applications qui vous permettent d’accéder à une vidéo pornographique. Évitez également les sites proposant des images de femmes qui pourraient faire monter votre degré d’excitation. Dès que l’envie de regarder du porno vous vient à l’esprit, essayez de penser à autre chose. Si vous trouvez que c’est trop difficile, n’hésitez pas à consulter un professionnel.

Apprenez à vous masturber correctement

En effet, c’est la façon dont vous allez vous masturber qui va conditionner la manière dont vous allez faire l’amour. Vous devez donc apprendre à bien ressentir votre organe génital. En identifiant les zones les plus sensibles de votre pénis, vous pourrez mieux contrôler votre excitation et ainsi votre éjaculation. Pour cela, vous devrez prendre le temps de bien caresser chaque zone de votre pénis.

Pour un maximum de sensation, nous vous recommandons de caresser l’ensemble de votre corps avec votre autre main. Vous pourrez entre autres masser votre abdomen, votre poitrine, vos fesses, etc. De cette manière, vous pourrez varier les plaisirs et ne plus vous focaliser uniquement sur votre sexe. Vous apprendrez ainsi à maitriser votre excitation.

Détectez l’imminence orgasmique

Pendant que vous caressez votre organe génital, vous devrez apprendre à repérer les sensations prémonitoires de l’orgasme. Autrement dit, vous devrez être capable d’identifier la zone rouge et le point de non-retour. En reconnaissant ces signes, il vous est possible d’avoir un niveau d’excitation maximal sans déclencher l’éjaculation

Brièvement, le point de non-retour est le point où votre degré d’excitation est trop fort que vous nous pouvez plus retenir l’éjaculation. La zone rouge par contre est le point où votre niveau d’excitation est optimal et qu’au-delà de ce point, il vous sera impossible de retenir votre éjaculation. Lorsque vous ressentez que vous êtes dans la zone rouge, il faut arrêter le va-et-vient. 

Avec un peu d’exercice, vous arriverez certainement à maitriser votre degré d’excitation. Vous devrez entre autres apprendre à diminuer les stimulations sensorielles trop existantes. Pour cela, vous pourrez vous faire aider par un coach en sexualité comme Pascal de Sutter par exemple. Vous pourrez également vous entrainer à guider vos pensées vers autre chose de moins excitant.

Focalisez-vous sur votre partenaire pendant l’acte sexuel

Lorsque vous faites l’amour avec votre partenaire, essayez de vous concentrer sur ses plaisirs plutôt qu’à votre pénis. Vous devrez effectivement varier les plaisirs. Les femmes aiment bien que les préliminaires soient assez longs. Vous devrez également apprendre à connaitre les signes que votre partenaire dégage. Vous devrez être capable de savoir quand elle apprécie ce que vous lui faites.

Pour cela, vous devrez ressentir sa respiration. Si son niveau de respiration augmente peu à peu, c’est que vous êtes sur la bonne voie pour lui faire atteindre l’orgasme. Vous devrez également apprendre à identifier son regard. Si vous êtes bien attentif avec elle, vous remarquerez que son regard change quand elle prend du plaisir. De cette manière, vous arriverez surement à vaincre l’éjaculation prématurée en reprogrammant le cerveau.

Adoptez la méthode stop-and-go

stop and go pour vaincre l'éjaculation prématurée

Cette technique consiste à arrêter les mouvements de va-et-vient lorsque vous ressentez que vous êtes dans la zone rouge. Pour plus d’efficacité, vous devrez répéter cette technique à chaque fois que vous ressentez l’envie de jouir. Lorsque vous arriverez à satisfaire votre partenaire au lit, vous augmenterez petit à petit la confiance en soi

Toutes ces choses feront qu’avec des efforts et du temps, vous pourrez certainement vous débarrasser de l’éjaculation précoce. Si malgré avoir suivi nos conseils pour vaincre l’éjaculation prématurée en reprogrammant le cerveau, vous n’arrivez toujours pas à tenir longtemps au lit, vous devrez surement consulter un médecin. 

Dans le but de toujours vous aider à avoir une sexualité masculine épanouie, l’équipe de Zen-Sexe envisage de faire bientôt une formation sur la reprogrammation du cerveau pour vaincre l’éjaculation précoce. Ce sera une occasion pour vous de vous débarrasser enfin de ce problème qui peut gâcher votre vie sexuelle, mais aussi votre vie de couple.


Éjaculation précoce qui dure, comment traiter naturellement ?

Premièrement quand on pense à l’éjaculation précoce, généralement on dit que ça concerne ceux qui n’arrivent pas à tenir une pénétration plus de trois minutes.
Cependant, quand on y réfléchit ça concerne aussi tous ceux qui n’arrivent pas à tenir aussi longtemps qu’ils le valent au lit. Et ça, ça touche plein d’hommes ya pas de honte à avoir !

Supprimer l’éjaculation précoce, c’est possible ?

En france il y a plus de 30% des hommes qui seraient concernés. Du coup, est-il est possible de s’améliorer et de réussir à tenir aussi longtemps qu’on le souhaite au lit ? La réponse est oui ! Même quand on dure max 30 secondes, la réponse est toujours oui !

Mais toute réflexion faite, il y a un obstacle qui empêche tous les hommes de tenir aussi longtemps qu’ils le souhaitent… Certain hommes passent des mois, voir des années, ou parfois même une vie entière à cause de cet obstacle.

banane avec une forme de pénis

Mon exemple d’ancien éjaculateur précoce

Pour l’introduire, prenons un exemple, une histoire qui m’a particulièrement affecté pendant mon ancienne vie de précoce.

J’avais emmené ma copine de l’époque dans un restaurant gastronomique. C’était un vendredi soir, j’avais mis le paquet, le genre de lieu où les serveurs te servent tous devant toi et offre des petits veloutés succulants. À vrai dire, je n’avais clairement pas les moyens à l’époque mais c’était son anniversaire et on avait besoin de fraîcheur !

Sur le retour j’arrive et je me gare sur le parking de mon immeuble. J’éteind le moteur en pensant qu’on allait passer une super fin de soirée tous les deux. Je m’imaginais lui enlever ses vêtements, l’embrasser passionnément, la serrer contre moi.

Mais finalement, rien de tout ça ne s’est produit. Au moment ou je serre le frein à main, j’entends ma copine me dire « finalement j’aimerais plutôt rentrer chez moi, tu me raccompagne ? »

Quoi ? Mais c’est quoi cette blague ?? A ce moment là je suis devennu tout rouge et j’ai commencé à beaucoup transpirer !

Je ne m’avouais pas précoce

En fait je savais très bien pourquoi elle me disait ça… Elle avait pas envie de monter parce qu’à chaque fois qu’on faisait l’amour je n’arrivais pas à tenir plus de 30 secondes. Je la trouvais super sexy et elle m’exitais beaucoup. Je n’arrivais pas à me contrôler, et à chaque fois je finissais en quelques vas et viens. Ce soir là j’étais dévasté, je suis rentré chez moi en pleurant et j’ai passé la nuit à m’en vouloir. Même après ça je ne pouvais pas voir la réalité en face. Il m’a fallu encore deux autres mois et des expériences de plus en plus douloureuse pour m’en rendre compte.

A partir de ce moment, j’ai pris les choses en main et je suis passé de 30 secondes à 30 minutes en trois mois.

homme qui a supprimé son éjaculation précoce

Accepter d’être éjaculateur précoce et trouver des solutions

Mon premier point, et c’est le plus important, il faut accepter, et comprendre qu’on est précoce. C’est pas facile. Mais il faut aussi comprendre que c’est carrément possible de vaincre l’éjaculation précoce !

Deuxièmement, il est bien plus dur de se décider de suivre un traitement sexo fonctionnel, plutôt que de suivre le traitement en lui même. C’est le passage à l’action qui est compliqué. Moi j’étais incapable de voir et d’accepter que mon problème s’appelait : « éjaculation précoce« , et c’est compréhensible, qui a envie de se retrouver dans cette case ? Ca fait pas rêver du coup…

Le soir de cet événement pourris, je me suis dit que ça passerait et qu’avec un peu de pratique, tout finirait par rentrer dans l’ordre. Alors c’est vrai, la pratique c’est hyper important, mais tant qu’on ne sais pas comment s’y prendre, c’est comme donner des coups d’épée dans l’eau.

C’est quelque chose qui arrive à la majorité des hommes, ils leurs faut beaucoup de drames pour accepter la vériter. En soit, souffrir d’éjaculation précoce n’est pas grave, et 90% des hommes qui suivent une formation ou une thérapie sérieuse ont des résultats qui sont significatifs.

couple heureux de faire l'amour longtemps

Et pourtant la majorité des hommes passent des mois, voire des années avec ce problème d’éjaculation.

Comment passer à l’action ?

Et bien en trouvant quelqu’un de compétent pour t’accompagner. Tu peux consulter des sexologues, il y en a de très très bons. Le coaching est notamment la spécilité de Fabrice Julien, connais-tu ?

Comme coaching spécialisé, il y a par exemple celui du docteur sexologue Pascal de Sutter. Il est reconnu dans la France entière et au Canada pour ses travaux sur la thérapie sexo-fonctionnelle. Rappel toi, le plus dure est de passer à l’action et d’entammer une démarche pour éliminer ce trouble qui te pourris la vie. Avec la magie d’internet, c’est que tu peux suivre facilement et discretement un coaching adapté à ce problème.

Avec ce genre de coaching, tu vas en apprendre énormément. Mais surtout, le fait de suivre une formation sexo fonctionnelle va augmenter drastiquement ta confiance en toi. A voir aussi : La confiance en soi et la sexualité.