Dans un autre article, l’on a vu que la taille du pénis ne compte pas dans la sexualité masculine ! Et maintenant, qu’en est-il de la fréquence des rapports sexuels selon l’âge ?

Votre couple a sûrement déjà posé cette question : « combien de fois faut-il faire l’amour pour vivre un épanouissement sexuel ? » Pour vous donner une réponse rapide, il n’a pas de fréquence de relations sexuelles « idéale ». Certes, plusieurs enquêtes ont tenté d’y apporter des réponses, mais elles sont toutes masquées d’une grande hétérogénéité en fonction de nombreux critères : l’âge, la durée de l’union des couples et bien d’autres facteurs. Il est même possible que les réponses données soient plus proches de la fréquence des pratiques sexuelles jugée « normale », « souhaitable » ou encore « idéale » pour les personnes interrogées. Cela ne reflète donc pas leur comportement sexuel réel.

Toutefois, voici un extrait de ces résultats d’enquêtes !

La fréquence des rapports sexuels selon Kinsey Institute

Kinsey Institute, un établissement spécialisé dans la santé sexuelle a mené une enquête sur les comportements sexuels des hommes et des femmes. Ainsi, ils ont constaté que la fréquence des rapports sexuels est différente selon l’âge.

couple - fréquence des rapports selon l'âge

122 rapports sexuels par an pour les personnes âgées entre 18 à 29 ans

En matière de sexualité, ce sont les jeunes entre 18 à 29 ans qui sont les plus actifs. Cette étude américaine a confirmé que les personnes dans cette tranche d’âge font l’amour 112 fois par an, soit 2 à 3 fois par semaine. Ce qui n’est pas vraiment étonnant parce que ces jeunes sont soifs de découvertes. Cette même étude a démontré que les hommes perdaient leur virginité à 16,8 ans et les femmes à 17,2 ans.

86 rapports sexuels par an pour les trentenaires

Pour les 30 à 39 ans, la fréquence des ébats sexuels se chiffrerait en moyenne à 86 rapports par an, soit 2 fois par semaine. Les préoccupations personnelles (vie de famille, mariage, naissance d’un bébé, etc.) et professionnelles conduisent souvent les trentenaires à consacrer moins de temps aux plaisirs sous la couette et donc à leur épanouissement sexuel. Toutefois, cette catégorie de personnes a toujours de fortes libidos.

69 rapports sexuels par an pour les quadragénaires

L’institut de Kinsey a également expliqué que plus on vieillit, plus on ne s’adonne plus assez souvent à cette activité intime. Les quadragénaires conservent encore une libido satisfaisante avec une moyenne de 69 rapports sexuels par an, soit 1,3 fois par semaine. On regrette toutefois l’absence des informations concernant la fréquence des rapports des personnes de plus de 50 ans.

 Cependant, l’on peut constater que le moral des personnes âgées n’est pas en berne. Et pour cause, sachez que les femmes qui ont franchi le cap de la quarantaine sont les plus épanouies sexuellement. Et pour cause, elles ont plus d’expériences et moins de complexes. D’autant plus qu’elles connaissent exactement leur préférence en matière de sexualité.

Fréquence des rapports selon l’âge : Ne faites pas confiance à ces chiffres !

Il convient de noter que ce ne sont que des informations données à titre indicatif. Bien évidemment, il faut prendre ces chiffres au second degré. Il n’y a pas de fréquence d’activité sexuelle idéale selon l’âge. Pourquoi ? Tout simplement parce que les personnes qui ont participé à ces sondages ont tendance à exagérer de façon volontaire la fréquence de leurs relations intimes.

Si la question de la fréquence des rapports sexuels se pose, c’est parce que les hommes et les femmes cherchent à se rassurer. De plus, il est fort probable que vous mettez en question la place que vous donnez à vos besoins sexuels. Ainsi, vous êtes à la recherche d’une norme applicable à tous. Et pourtant, il n’y a pas de « bonne » ou de « mauvaise » fréquence. Il n’y a qu’une fréquence de chaque couple.

Misez plutôt sur la qualité que sur la quantité

Si vous êtes vraiment fasciné par la question du nombre de rapports sexuels idéal, sachez toutefois qu’il appartient à vous, et à vous seul de constater si vous êtes épanouis sexuellement. En outre, la fréquence des rapports selon l’âge ne dit rien sur la qualité de vos relations sexuelles.

N’oubliez pas la définition d’un rapport sexuel ou coït ! C’est la relation entre au moins deux partenaires consentants qui visent à donner et à recevoir des plaisirs physiques, émotionnels et sexuels. Il existe de nombreux moyens d’exprimer cette relation : les préliminaires, les câlins, les jeux érotiques, l’accès à l’orgasme, l’excitation des sens et bien d’autres encore.

Par ailleurs, vous devez privilégier la complicité et l’écoute entre les deux partenaires sexuels. Et pour cause, c’est un critère de la qualité de cet acte sexuel. C’est à la fois un moment de partage, de découverte de l’autre et de source d’épanouissement. Donc, lorsqu’un problème survient au sein de votre couple, vous devez dialoguer pour mieux comprendre les besoins sexuels de chacun de vous.

Ainsi, lorsque vous n’êtes pas bien dans votre corps et dans votre sexualité, votre mental peut vite devenir une proie facile et vous vous sentez incapable d’éprouver et de donner du plaisir. Vous avez du mal à livrer ce que vous avez de plus intime : fantasme sexuel, nudité, orgasme et bien d’autres encore. Ce manque de confiance en soi entrave la relation sexuelle. Cependant, rassurez-vous : la confiance sexuelle s’apprend. Suivez le guide pour éradiquer cette peur du sexe ! 

ebook gratuit 15 vrais conseils pour reprendre confiance et devenir un dieu au lit

Si vous avez un complexe ou un trouble quelconque par rapport à votre sexualité, vous pouvez télécharger gratuitement mon ebook remplit de conseils, d’astuces et d’exercices ! Cela réduiera drastiquement les impacts des problèmes d’érection sur votre vie privée ! Vous n’avez rien a perdre et tout à gagner en téléchargeant mon livre numérique 🙂

Finalement, les résultats de ces sondages sont complètement faux

Vous l’aurez compris, les données concernant la fréquence des relations physiques selon l’âge représentent les informations les plus fausses en sexologie. Croyez-le : si vous êtes trop obstiné pour trouver la réponse à cette question sur le nombre et la fréquence des relations physiques, vous perdez votre temps. Pire encore, il est possible que vous perdiez votre estime de soi et que vous souffriez d’une panne d’érection ou d’un problème d’éjaculation précoce.

Pourquoi ? Parce qu’au final, de nombreuses interrogations vont passer régulièrement dans votre esprit. Peut-être que vous allez vous demandez : « suis-je normal ? » « Dois-je rattraper ces fréquences moyennes ? »… Or, ces inquiétudes vont mettre votre couple sous pression et les risques de détruire votre vie sexuelle, voire amoureuse, sont très importants.

Et enfin, même les avis d’un sexologue à un autre sont divergents. Et pour cause, rappelons-le encore une fois : il n’y a pas de fréquence des rapports idéale. Votre couple est unique ! À vous de déterminer si vous et votre partenaire, vous êtes tous les deux satisfaits sexuellement.