Quand on parle de sexualité chez les hommes, ce domaine regorge toujours de nombreuses idées reçues, préjugés et fausses croyances. Alors, qu’on en finisse une bonne fois pour toutes avec ces mythes de la sexualité masculine.

1 – C’est l’homme qui doit mener la danse au lit

couple rigolant

Vous avez tendance à croire que l’homme doit toujours être actif et la femme passive ? Eh bien, oubliez cette idée. Bien que de nombreuses femmes aient l’habitude de se mettre en position d’attente, ce n’est pas forcément l’homme qui décide au lit.

Sinon, vous risquerez de tomber dans le « syndrome de l’étoile de mer ». Autrement dit, la femme s’allonge en position d’étoile de mer et attend tout simplement le guide de son partenaire. Il n’y a pas de mal à cela, mais si c’est toujours le cas à chaque rapport sexuel, vous risquerez tous les deux de vous en lasser.

Donc, n’hésitez pas à inviter votre partenaire à changer le rôle de leader et à varier les plaisirs. Vous êtes le seul ou la seule à connaître votre corps et comment lui procurer du plaisir. Bien évidemment, cela doit se faire naturellement, mais vous pouvez également le demander pendant l’acte sexuel, si c’est nécessaire.

2 – Le plaisir féminin dépend de la taille du pénis

sexe associé à une banane

Un des mythes de la sexualité masculine à détruire, c’est la croyance que le plaisir féminin dépend de la profondeur atteinte par votre pénis lors de la pénétration. Cette idée reçue est souvent favorisée par les films pornographiques.

Et pourtant, le saviez-vous ? Il existe seulement 1 % des femmes qui tient compte de la taille du pénis. Le plaisir sexuel féminin peut être ressenti par la stimulation du clitoris. Donc, la taille du pénis n’est pas un critère décisif d’un épanouissement sexuel.

Messieurs, il est inutile de faire de votre organe reproducteur un objet de complexe et de recourir à de nombreuses solutions pour agrandir la taille de votre sexe. Rassurez-vous ! Vous n’avez pas à en avoir honte.

D’ailleurs, dans un autre article, l’on vous a déjà indiqué qu’il n’y a pas de taille idéale de pénis. Si vous ne l’avez pas encore lu, rendez-vous ici. Pour tout vous dire, le plaisir féminin est avant tout une question de stimulation psychologique.

3 – Les hommes ont des besoins sexuels plus forts que les femmes

homme plus gourmand que femme

Qui a dit que les hommes ont des besoins sexuels plus forts que les femmes ? En voilà un des mythes de la sexualité masculine. C’est complètement faux. Bien évidemment, au niveau hormonal, les hommes sont plus gourmands. Toutefois, le désir sexuel, ça se passe d’abord dans la tête ! Vous êtes libre de choisir de passer à l’acte ou non.

Donc, ce n’est pas une excuse pour devenir infidèle, pour vouloir du sexe à tout prix, pour être accros aux pornos ou encore pour avoir des comportements sexuels agressifs. Vous devez apprendre à réguler vos pulsions.

Messieurs, sachez que les femmes aussi, elles ont des pulsions. Si vous croyez que les femmes n’y pensent pas, détrompez-vous ! Elles aussi, elles ont des fantasmes sexuels. Si vous n’y croyez pas, n’hésitez pas à demander celles de votre partenaire. Vous allez voir qu’elle deviendra plus ouverte et cela ne fait que renforcer votre complicité.

Bien évidemment, ce dialogue doit être à l’écart de tout jugement et de toute interprétation hâtive si vous voulez améliorer votre relation de couple.

4 – Il doit y avoir une pénétration dans une relation sexuelle

pénétration

On a souvent tendance à croire qu’une relation sexuelle est incomplète lorsqu’il n’y a pas de pénétration. Eh bien non ! Essayez de découvrir ou de redécouvrir d’autres sources d’excitation telles que les caresses, les baisers, le massage érotique, le cunnilingus, la masturbation en duo et bien d’autres encore.

En effet, la pénétration est une activité sexuelle comme une autre. Il faut absolument en finir avec l’idée d’atteindre l’orgasme lors d’un rapport sexuel. Il y a aussi l’intimité, l’érotisme et les préliminaires qui peuvent engendrer la satisfaction sexuelle.

Vous n’êtes pas tout simplement un donneur et votre partenaire une receveuse. Non ! Si tel est le cas dans votre vie de couple, osez parler de vos envies et de vos désirs afin d’éviter que l’un ou l’autre aille s’en lasser d’un jour à l’autre. Et pour cause, une relation sexuelle est synonyme de partage.

5 – Plus ça dure, mieux c’est !

performance au lit

En voilà un autre préjugé chez les hommes. Beaucoup d’entre vous pensent qu’il faut durer pour satisfaire son partenaire. D’ailleurs, de ce mythe provient la notion d’éjaculation précoce. Voilà pourquoi l’on considère que l’éjaculation 5 minutes après pénétration est un échec.

Messieurs, il est inutile de battre un record et de vouloir à tout prix être performant au lit. Peu importe la durée de la pénétration, le plus important, c’est le plaisir ressenti et transmis lors du rapport sexuel.

Si vous croyez à cette idée reçue, cela veut dire que vous ne tenez pas compte des attentes de votre partenaire. Cela suppose que la pénétration est la finalité d’un rapport sexuel. Et pourtant, ce n’est pas le cas ! Encore une fois, prenez le temps d’apprécier le corps de votre partenaire, de privilégier les caresses, les jeux sexuels, les massages, etc.

Dans la plupart des cas, l’éjaculation précoce est tout simplement d’origine psychologique. Cependant, si vous constatez qu’il s’agisse bien d’une pathologie, n’hésitez pas à consulter un médecin !

6 – Le plaisir sexuel diminue avec le temps

mythes de la sexualité masculine - couple âgé

Ceci n’est pas vraiment un mythe, parce que, lorsqu’on regarde de près la vie sexuelle des hommes, leur pic sexuel est atteint à un âge plus ou moins jeune. Par contre, celui des femmes peut aller jusqu’à 30 ans. Ici, on définit le pic comme le moment où vous avez le plus de relations physiques.

Et pourtant, ce n’est pas valable pour tous. Certains couples âgés arrivent encore à avoir une relation sexuelle épanouie. Tandis que d’autres affirment ne plus avoir des relations sexuelles depuis l’âge de 60 ans. Donc, c’est à voir au cas par cas ! Le nombre de rapports sexuels n’est pas important !

L’on souhaite tout simplement vous débarrasser la fausse croyance que le plaisir sexuel s’estompe avec l’âge. C’est une information erronée ! Vous pouvez parfaitement vous faire plaisir au lit en misant sur la qualité plutôt que sur la quantité. D’ailleurs, dans un autre article, l’on vous a déjà dit que la qualité de vos relations sexuelles ne dépend pas de la fréquence des rapports selon l’âge.

Bien évidemment, cette liste des mythes de la sexualité masculine est loin d’être exhaustive. Il y en a encore bien d’autres. Mais l’idée est que vous puissiez démêler le vrai du faux. Ce n’est pas un « tabou ». Osez en parler avec votre partenaire et avec vos proches si vous voulez avoir un épanouissement sexuel. D’ailleurs, si vous trouvez encore d’autres mythes qu’il faut à tout prix détruire, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires.