Cette fois-ci, nous allons parler du manque du désir sexuel. Dans le domaine médical, on l’appelle désir sexuel hypoactif (DSH). En effet, le fait qu’un homme doit être toujours prêt pour faire un rapport sexuel est un véritable cliché. Et pourtant Messieurs, comme les femmes, vous pouvez également avoir un manque, voire une absence de libido. Comment expliquer cette période de baisse et existe-t-il une solution au manque de désir sexuel ? Le point !

Libido en berne : comment l’expliquer ?

solution au manque de désir sexuel

D’après les statistiques, 1 à 15 % de la gent masculine souffrirait d’un manque, voire d’une absence d’appétit sexuel. En effet, le désir sexuel et sa réponse physique (érection, éjaculation) sont étroitement liés. Et ensemble, ils forment ce que l’on appelle couramment « la libido masculine ».

La bonne nouvelle, c’est que la baisse du désir sexuel, ça arrive à tout le monde. Vous n’êtes pas le seul concerné. Il arrive parfois qu’on ait un peu moins envie. Et pourtant, lorsque le manque d’appétit sexuel devient trop fréquent et s’installe dans la durée, il est vivement recommandé d’identifier la source principale de votre problème pour pouvoir y remédier.

Les causes psychologiques

C’est souvent la cause la plus fréquente de la baisse de la libido masculine. Elle est la conséquence directe du stress, de la fatigue, d’une image de soi négative, d’une peur de l’échec ou encore des troubles identitaires. Toutefois, ce problème peut également résulter d’un changement ou d’un problème au sein de votre couple. À titre d’exemple, le manque de désir sexuel masculin peut provenir de la naissance d’un bébé, de la routine sexuelle qui s’installe et bien d’autres encore.

En principe, cette baisse de libido d’ordre psychologique n’a rien de grave. Il vous suffit de faire un peu de repos et d’avoir une bonne hygiène de vie pour pouvoir retrouver vos capacités sexuelles. Vous pouvez également dialoguer avec votre partenaire pour régler le problème. Si nécessaire, faites-vous accompagner par un professionnel tel qu’un sexologue.

Les troubles hormonaux

La baisse ou l’absence de désir sexuel chez l’homme peut être d’ordre hormonal. Pour information ou pour rappel, l’hormone responsable de la libido masculine est la testostérone. Donc, lorsque le taux de testostérone est en baisse, cela peut causer une perte de désir. D’ailleurs, c’est ce qui explique le manque d’appétit sexuel chez les hommes âgés. Toutefois, d’autres facteurs toxiques peuvent causer le manque de désir sexuel chez l’homme (consommation de tabac, d’alcool ou de drogues). Aussi, le manque d’activité physique, la mauvaise alimentation et bien d’autres facteurs peuvent avoir un impact négatif sur ce taux de testostérone.

La solution au manque de désir sexuel d’origine hormonale, c’est d’avoir une bonne hygiène de vie. Il est vivement recommandé de manger équilibré, de faire du sport et de bien dormir. N’hésitez pas non plus à consulter un médecin si la baisse de libido dure dans le temps. Il pourrait vous prescrire, si nécessaire, un traitement hormonal pour rééquilibrer votre taux de testostérone.

Les origines médicales

Le désir sexuel hypoactif (DSH) peut provenir d’un problème médical. Cela peut être lié à l’obésité, au diabète ou encore à la prise de certains médicaments antidépresseurs ou anticancéreux. En outre, la baisse de la libido masculine peut résulter d’un autre trouble sexuel. Un cas de figure très fréquent : l’homme souffre d’une éjaculation précoce et il a moins envie de faire l’amour au risque de décevoir son partenaire.

Dans tous les cas, il est recommandé de consulter un professionnel de santé pour identifier les sources de votre problème et vous prescrire un traitement adapté à votre trouble sexuel.

Solution au manque de désir sexuel : ne pas agir seul !

Comme vous pouvez l’apercevoir, il n’y a qu’une seule solution au manque de désir sexuel : NE JAMAIS AGIR SEUL ! Bien que les origines du désir sexuel hypoactif (DSH) soient nombreuses, elles sont souvent liées. C’est-à-dire, un problème peut entraîner un autre.

Néanmoins, si votre baisse du désir sexuel apparait de manière occasionnelle, vous pouvez d’abord tenter seul les méthodes ci-dessous :

Avoir une hygiène de vie saine

Pour avoir une vie sexuelle épanouie, il faut avoir une bonne hygiène de vie. Ainsi, vous devez adopter une alimentation saine et équilibrée pour booster la production de testostérone dans votre organisme. N’hésitez pas non plus à consommer des aliments aphrodisiaques naturels.

Vous pouvez également pratiquer des activités physiques régulières afin d’éviter le stress et de gagner en confiance en soi au lit. Aussi, faites attention au coup de fatigue. Soyez organisé dans votre emploi de temps et ayez toujours de bonnes nuits de sommeil.

Par ailleurs, il est conseillé d’éviter l’excès d’alcool, de tabac ou de drogue. Ces substances toxiques ont non seulement des effets néfastes sur la santé, mais surtout sur la sexualité masculine. Sur le long terme, vous risquerez de voir vos capacités sexuelles diminuer. Pire encore, cela peut entrainer l’infertilité.

Se consacrer du temps pour soi

Pour prétendre avoir une vie de couple épanouie et surtout, pour éviter la baisse de désir sexuel, il est important de vous accorder régulièrement des temps de pause pour vous seul. D’ailleurs, cette astuce est également valable pour votre partenaire.

Cela vous permet de décompresser, de prendre soin de vous et de faire les choses qui vous plaisent. Mais le plus important, c’est le fait que vous serez plus susceptible d’avoir une forte libido lors des retrouvailles avec votre partenaire. Et pour cause, lors de cette période de pause, il va y avoir un « manque » dans votre vie. Et les hommes ont tendance à désirer ce qui leur manque.

Éviter la routine

S’il y a une vraie solution au manque de désir sexuel, c’est vraiment le fait d’éviter la monotonie. Et c’est à la fois bénéfique pour votre libido, mais aussi pour votre vie de couple. Messieurs, ayez l’initiative de pimenter votre vie sexuelle en changeant d’endroit (escapade en amoureux, dîner aux chandelles, week-end improvisé…).

Vous pouvez également surprendre votre partenaire en réalisant ses fantasmes sexuels, en changeant les rôles ou les positions sexuelles ou encore en utilisant des accessoires comme des gels de massage, des jouets intimes, etc. C’est vous qui voyez ce qui peut convenir à votre partenaire. Tout ça pour vous dire qu’il existe de nombreuses façons d’éviter que la routine sexuelle s’installe dans votre vie de couple.

Pour plus de conseils, vous pouvez lire notre article sur le « Top 5 astuces pour satisfaire une femme au lit ».

Consommer des compléments alimentaires

Il existe aujourd’hui des compléments alimentaires dédiés à la perte de libido masculine. Nous pouvons par exemple vous recommander Eron Plus ou Viasil. Ces stimulants sexuels peuvent apporter à votre organisme les nutriments nécessaires pour booster votre vitalité. La seule règle à respecter, c’est de demander l’avis d’un professionnel de santé avant d’essayer de prendre des compléments alimentaires.

Si malgré vos efforts, le manque de désir sexuel s’installe toujours, il est recommandé de consulter votre médecin traitant. Il pourrait ensuite vous renvoyer vers un professionnel de santé en mesure de vous prescrire un traitement adéquat.

Demander une prise en charge en médecine sexuelle

solution au manque de désir sexuel

Il convient de noter que la prise en charge thérapeutique du désir sexuel hypoactif (DSH) doit être effectuée par un médecin spécialiste de la sexologie.

En principe, vous devez passer une évaluation sexologique seul et par la suite avec votre partenaire. Au cours de ce premier rendez-vous, votre médecin va identifier la nature et l’historique de votre problème sexuel. Il peut vous poser de nombreuses questions autour de votre relation de couple, de votre sentiment identitaire, de votre famille d’origine, etc.

L’objectif de ce diagnostic est d’identifier précisément les causes du manque ou de l’absence de désir sexuel. Les thérapies sexuelles à suivre dépendent entièrement de ce bilan. Cela peut se présenter sous plusieurs formes : thérapie cognitivo-comportementale, thérapie psychodynamique, thérapie psychosexuelle, sexothérapies de couple, etc.

Dans tous les cas, le traitement peut s’étendre sur 3 à 6 sessions et être axé sur la réalité et les mythes sur la sexualité masculine, sur les stratégies pour améliorer la relation de couple, sur les stratégies pour booster la stimulation érotique, et surtout, sur la défocalisation de la pénétration comme la seule activité sexuelle.

Et pour terminer, sachez qu’il n’existe pas encore de traitement pharmacologique spécifique pour résoudre le désir sexuel hypoactif. Voilà pourquoi l’équipe de Zen-Sexe vous propose toujours de ne jamais agir seul en cas de manque ou de perte de libido fréquente, occasionnelle ou qui dure dans le temps. Parlez-en à votre partenaire ! Essayez les méthodes ci-dessus et s’il n’y a pas de changement, n’hésitez pas à consulter un médecin spécialiste en sexologie.