La masturbation favorise-t-elle l’éjaculation précoce ? En voilà une question que vous n’avez jamais osé poser. Eh bien, la réponse est NON : la masturbation n’engendre pas l’éjaculation prématurée. Bien au contraire, plus il y a de rapports sexuels et de masturbations, plus vous serez capable de retarder votre éjaculation. Encore faut-il bien se masturber pour durer plus longtemps au lit. Et pour cause, une masturbation de manière mécanique risque de créer un réflexe éjaculatoire. Dans cet article, découvrez une technique de masturbation pour traiter l’éjaculation précoce !

Une masturbation de manière mécanique, c’est quoi ?

 

masturbation pour traiter l’éjaculation précoce - mauvaise habitude

 

Lorsque vous étiez jeune, vous avez tendance à vous masturber rapidement pour éviter les regards indiscrets. Cela peut être dans votre chambre, aux toilettes ou dans d’autres endroits tranquilles… Peu importe, mais votre objectif est tout simplement d’atteindre l’orgasme.

Autrement dit, vous considérez la masturbation comme un moyen de vous débarrasser d’une sorte de décharge et de soulager les tensions. Rien de plus ! Et pourtant, lorsque vous éjaculez trop rapide et de manière répétée, vous créez inconsciemment un réflexe d’éjaculation précoce.

Vous apprenez à votre corps à atteindre rapidement l’orgasme en cas d’excitation physique. Ainsi, le même schéma d’éjaculation rapide se reproduit lorsque vous avez une relation sexuelle avec une partenaire. Vous l’aurez compris, cette mauvaise habitude de se masturber touche la majorité des hommes (pour ne pas dire tous).

Bien évidemment, ici, on ne parle pas des premières relations sexuelles qui sont souvent rapides. Là, c’est vraiment un autre sujet parce qu’il existe d’autres paramètres pris en compte. Si c’est le cas, sachez que c’est tout à fait naturel. Attendez-vous à des relations physiques 2 à 3 fois par semaine pendant 1 à 2 mois pour savoir si vous avez réellement un trouble d’éjaculation précoce ou non.

Messieurs, sachez que la masturbation est un véritable moyen de prévenir et de traiter l’éjaculation précoce. Désormais, vous devez apprendre à ressentir et à caresser différemment votre sexe, à savourer le plaisir, à repérer les différentes phases de l’excitation et éjaculer quand vous le souhaitez.

 

Alors, comment se masturber correctement ?

 

La technique que nous allons vous proposer ici peut s’appliquer à tous les hommes qui ont des problèmes d’éjaculation précoce d’ordre physiologique. Ainsi, si votre trouble d’éjaculation provient d’une cause psychologique, il est préalablement important de l’identifier chez un sexothérapeute par exemple.

En effet, lorsque vous êtes précoce et que l’origine de votre problème provient d’un mauvais conditionnement à la base, la rééducation sexuelle est très simple à mettre en place. Donc, cette technique de masturbation peut vraiment vous aider, que vous souffriez d’un trouble d’éjaculation précoce, d’une panne d’érection ou encore que vous souhaitiez tout simplement durer plus longtemps au lit.

En effet, la façon dont vous allez vous masturber va influencer la manière dont vous allez faire l’amour. Donc, la technique de masturbation pour traiter l’éjaculation précoce consiste à :

 

Ressentir son sexe !

 

D’abord, vous devrez prendre le temps de ressentir votre appareil génital. Ça veut dire quoi ? Eh bien, lorsque vous vous masturbez, essayez d’identifier les zones les plus sensibles de votre pénis. En connaissant parfaitement votre sexe, vous pouvez mieux contrôler votre excitation et donc votre éjaculation.

Dans la pratique, vous devez commencer à masser délicatement les testicules, les côtés, le gland, ou encore sur la couronne du gland. Vous devez prendre le temps de caresser chaque zone. Ne vous précipitez pas ! Sentez bien les mouvements de votre main et variez les plaisirs sur la verge.

Avec l’autre main, essayez également de masser l’ensemble de votre corps. L’idée est d’érotiser les autres parties du corps pour que vous ne soyez pas trop concentré sur l’organe génital. Cela peut être l’abdomen, la poitrine, etc. Vous avez sûrement l’habitude de ne jamais le faire lors d’une masturbation mécanique. N’est-ce pas ?

 

Ressentir la zone rouge et le point de non-retour

 

Pendant le massage du pénis et des autres parties du corps, essayez de ressentir la zone rouge et le point de non-retour. Pour information, le point de non-retour est le moment où l’excitation sexuelle est si forte que vous ne pouvez plus retenir l’éjaculation. Quant à la zone rouge, c’est le moment qui précède le point de non-retour.

Pour vous aider, il est conseillé de définir votre degré d’excitation sur une échelle de 0 (pas excité) à 10 (vous atteignez le point de non-retour). Ainsi, au fur et à mesure de la masturbation, apprenez à ressentir et à évaluer ces niveaux d’excitation.

Donc, lorsque vous ressentez que vous êtes dans la zone rouge, il faut tout arrêter et attendre que le degré d’excitation redescende avant de recommencer l’exercice.

 

Ressentir les mécanismes du corps pendant la masturbation

 

Pendant la masturbation, vous devez également essayer de comprendre les mécanismes du corps. Étant donné que l’éjaculation est un réflexe, elle répond donc à des facteurs physiques tels que le rythme cardiaque, la respiration et la contraction des muscles du périnée.

Ainsi, il est conseillé de bien respirer pendant la masturbation. C’est-à-dire, inspirez profondément avec le nez et expirez profondément avec la bouche. Autant que possible, essayez de garder le même rythme.

 

Une pratique à deux : c’est beaucoup mieux !

 

masturbation pour traiter l’éjaculation précoce - complicité sexuelle

 

Si vous êtes en couple, vous pouvez demander à votre partenaire de pratiquer cette technique de masturbation pour vous. D’ailleurs, c’est une occasion pour démontrer votre complicité sexuelle. Donc, montrez-lui comment masser votre sexe sans forcément vous amener à l’éjaculation. Répétez les exercices pendant plusieurs minutes jusqu’à ce que vous décidiez d’éjaculer.

Vous allez voir que, sur le long terme, vous pouvez résoudre le problème d’éjaculation précoce. Ensuite, après plusieurs exercices, vous devez arriver à durer plus longtemps au lit lors d’un rapport sexuel. Rappelez-vous toujours de la règle : écoutez votre corps, gardez le même rythme de respiration, repérez la zone rouge et le point de non-retour et arrêtez tout pendant quelques secondes avant de reprendre les mouvements de va-et-vient. Si nécessaire, il est même possible d’arrêter la pénétration le temps que l’excitation diminue.

 

Finalement, cette technique de masturbation pour traiter l’éjaculation précoce est-elle efficace ?

 

La réponse est « oui » si votre problème est d’ordre physiologique. Autrement dit, si vous avez la mauvaise habitude de vous masturber de manière mécanique. Quoi qu’il en soit, vous avez maintenant toutes les cartes en main pour mieux contrôler votre excitation. Essayez d’abord d’adopter cette technique de masturbation pour traiter l’éjaculation précoce. Si vous avez du mal à vous en sortir en solo ou en couple ou si vous êtes un éjaculateur précoce et que votre problème a déjà duré pendant 6 mois, il est recommandé de consulter un spécialiste tel qu’un sexologue.

Alors, êtes-vous prêts pour jouer la prolongation dès ce soir ? N’hésitez pas à appliquer cette méthode et vous allez pouvoir éjaculer seulement quand vous le souhaitez !